baba au rhum

 

Après cette longue, très longue abscence due à mes études de cuisine (j'ai passé le CAP cuisine ! Prochaine étape : CAP pâtisserie !) qui sont très prenantes et surtout très fatiguantes, je reviens pour mieux vous gâter avec de nouvelles recettes plus gourmandes les unes que les autres ! 

Au programme du jour, un baba au rhum, mais pas n'importe lequel ! Le véritable baba au rhum ! 

Une pâte riche en beurre et oeufs, moelleuse et légère à souhait, merveille de gourmandise à laquelle on ajoute des raisins de corinthe macérés dans du rhum. Une fois cuite dans un moule spécial baba, la brioche est imbibée d'un sirop de rhum parfumé de vanille, puis garnie d'une chantilly légère et onctueuse à la vanille. On peux ensuite garnir le baba des fruits que l'on désire, au grès de ses envies, fraises, framboises, myrtilles, groseilles, laissez parler votre gourmandise et votre inspiration du moment ! 

Laissez le baba au frais au moins une nuit avant de le déguster : il n'en sera que meilleur et plus parfumé, et les arômes auront ansi le temps de se développer ! Véritable explosion en bouche, douceur et volupté, ne cherchez plus, je tiens la bonne recette, si je suis capable de le faire, vous pouvez le faire aussi ! Succès GARANTI !

 

Pour un merveilleux baba qui comblera au moins 6 gourmands :

Pour la pâte à baba (Dite pâte à Savarin) :

 

500g de farine

10g de sel

50 de sucre

20g de levure de boulanger

20cl d'eau

5 oeufs entiers

200g de beurre

100g de raisins de corinthe macérés dans du rhum

 

Mélanger la farine, et ajouter le sucre et le sel contre les parois de votre saladier (La levure ne doit en aucun cas être en contact avec le sucre et le sel, car ceux ci tueraient toute action de la levure).

Délayer la levure dans l'eau et l'ajouter à la farine, commencer à mélanger avec une spatule, ajouter les oeufs tout en mélangeant la pâte afin de la corser. Battre la pâte le plus énergiquement possible pour lui donner le maximum de corps et d'élasticité. 

Faire fondre le beurre à feu doux, puis l'ajouter à la pâte pour tout incorporer et lui donner du corps. Le pétrissage est assez long, si vous avez la chance de posséder une machine à pain, c'est le moment de s'en servir ! Le travail sera ainsi largement facilité. 

Ajouter en tout dernier les raisins macérés et bien les incorporer.

Une fois le pétrissage terminé, laissez la pâte pousser à environ 25°, recouverte d'un film. 

Beurrer votre moule à savarin (une couronne avec un trou au milieu).

Rompre la pâte, puis la mettre dans une poche à douille et remplir le moule au tiers de sa hauteur. Il faut ensuite laisser pousser le baba une seconde fois, la pâte doit doubler de volume. 

Quand la pâte est bien levée, enfourner le baba a 180° et cuire environ 30 minutes. Si le baba n'est pas cuit, prolonger la cuisson de quelques minutes jusqu'à ce qu'il soit bien cuit et que la lame d'un couteau plantée en son centre ressorte bien sèche. 

Démouler immédiatement le baba sur une grille et laisser refroidir totalement.

 

 

Pour la crème chantilly:

 

40cl de crème liquide entière bien froide

40g de sucre glace

Extrait de vanille ou encore mieux, une vraie gousse de vanille

 

Battre la crème bien froide avec le sucre glace et la vanille jusqu'à obtention d'une belle crème bien ferme et bien aérienne qui doit se tenir. Réserver au frais dans une poche à douille munie d'une douille cannelée.

 

 

 

Pour le sirop d'imbibage au rhum :

 

40cl d'eau

250g de sucre

Les zestes d'un citron ainsi que d'une orange

1/2 gousse de vanille

100g de rhum

 

Mélanger dans une casserole l'eau, le sucre, les zestes des agrumes, la gousse de vanille, et porter à ebullition quelques minutes. (Il ne faut pas encore mettre le rhum car le fait de le cuire tuerait tous les arômes).

 Parallèlement, faire chauffer dans une petite casserole quelques cuillères à soupe de confiture d'abricot pour la détendre.

Ajouter les 2/3 du rhum dans le sirop. Disposer le baba sur une grille au dessus d'un grand plat (qui servira à recueillir le liquide). Imbiber alors le baba progressivement avec une louche, et répéter plusieurs fois l'opération pour bien imbiber le baba. Imbiber en tout dernier le baba avec le reste de rhum pur. Cette phase est assez délicate car il faut que le baba soit bien froid avant de l'imbiber, car il devient très fragile et risque de casser, soyez donc délicats ;).

Enfin, passez une fine couche de nappage abricot sur le baba pour le lustrer

Faire glisser le plus délicatement possible le baba sur le plat de service.

Garnir enfin avec la crème chantilly au milieu du baba, puis ajouter la garniture choisie !

 

Réserver votre merveille au frais au moins une nuit pour en développer tous les arômes.